Déconfinement en maternelle et élémentaire, retour à la presque « normale »

« Vive l’école ! Des millions d’enfants en retrouvent le chemin aujourd’hui en France. » a twitté ce matin le ministre de l’éducation nationale. Alors que les écoliers reprennent ce lundi le chemin de l’école après trois mois de scolarisation ébranlés par la crise sanitaire, Jean-Michel Blanquer explique au micro de France Inter : « Il y a un retour d’expérience à faire avec les élèves, et une préparation à ce qui les attends l’année prochaine« . Et en cas de non-retour volontaire : « On applique la règle normale, d’abord on leur fait signe. Ensuite ce sont les règles normales qui s’appliquent« .

Cour de l’école maternelle

Dans les écoles on se montre rassurant à l’image de cette maitresse de maternelle qui rappelle les gestes barrières dès l’arrivée. « On a appris à se laver les mains après s’être touchés » raconte Sixtine 6 ans.
Dans la cour, les jeux restent tout de même interdits et le balisage de circulation est toujours présent.

Balisage devant l’école maternelle

Devant l’école élémentaire des Milles chemin dans un village de l’Isère, peu de parents portent le masque. « Guilia n’a pas été traumatisée » explique sa maman « mais je pense aux toutes petites sections qui doivent reprendre le traumatisme de l’intégration depuis le début« .

« Il y a des panneaux routiers dans toute l’école avec des sens interdits et on est puni si on dépasse les bandes par terre » s’indigne Augustin 8 ans qui n’a pas beaucoup mangé ce midi : « en guise de repas nous avons eu une boite dans laquelle il y avait de la salade, des tomates, des œufs et du fromage et une compote en dessert. Je n’ai pas pu m’asseoir à côté de mon copain. »

Le discours officiel prête pourtant à confusion. « Pour un retour massif des élèves dans les établissements scolaires, il faudra attendre septembre. En juin, les retours des enfants continueront de s’y faire sur la base du volontariat« , avait indiqué le ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer, le vendredi 29 mai, sur France Info pour modifier sa décision lors de la dernière allocution présidentielle avec un « retour obligatoire de tous les élèves à l’école pour le 22 juin, peu importe les distances sanitaires à respecter« .
Mission impossible à tenir pour les écoles qui se sont heurtés au casse tête du protocole sanitaire.. avec de vrais cas de conscience pour les équipes pédagogiques.

« Et tout ceci pour dix jours… Ils en répondront » souffle t’on discrètement.